Retour aux actualités

Impression 3D : une formation d’ingénieurs en alternance !


Publié le 30 janv. 2017 16:21:00

 

La nouvelle formation de niveau ingénieur « Procédés de fabrication innovants » a accueilli sa première promotion en septembre dernier à Charleville-Mézières ! L’objectif est de former de futurs experts en fabrication additive, une révolution technologique synonyme d’opportunités professionnelles.

L’impression 3D s’impose aujourd’hui comme un pilier de l’industrie du futur. Jusqu’alors réservée à l’élaboration de pièces plastiques, elle permet aujourd’hui de réaliser des pièces de production métalliques et offre ainsi de nouvelles opportunités pour les entreprises industrielles.

Depuis septembre dernier, il est désormais possible de se former en alternance à ce procédé innovant, grâce à l'ITII et au pôle formation des industries technologiques de Champagne-Ardenne, en partenariat avec l’Université de technologies de Troyes (UTT) et l’Université de Reims Champagne-Ardenne.


Une formation en 3 ans

Quinze jeunes ont intégré la formation en septembre dernier pour un cursus de trois ans qui se déroulera en intégralité en alternance. L’admission qui se fait à partir du niveau Bac + 2 est ouverte à des profils variés : « Cela concerne les DUT industriels type génie mécanique, mesures physiques et même maintenance. Les BTS peuvent également intégrer la formation. Pour ces derniers, une année de prépa ATS (Adaptation Technicien Supérieur) effectuée à l’issue du BTS peut être intéressante pour aborder le cycle ingénieur dans de meilleures conditions » explique Sébastien Guenet de l’UIMM Champagne-Ardenne, un des acteurs à l’initiative de la formation.

Des débouchés multiples

Les jeunes apprentis sont formés à la fabrication additive pour répondre aux besoins complexes de l’industrie. La formation s’adosse à la plateforme Platinium3D, qui regroupe les acteurs ardennais de la fabrication additive. Les apprentis-ingénieurs bénéficient dans ce cadre d’un parc de machines uniques et d’enseignements délivrés directement en lien avec les programmes de R&D menés par la plateforme.

Concrètement, les jeunes seront en mesure d’apporter des solutions innovantes en matière de conception et de fabrication. Des compétences professionnelles qui mènent au métier d’ingénieur matériaux, mais pas seulement. « La formation aborde aussi les questions de robotisation, la gestion de projet, la chaîne numérique, l’écoconception et l’ergonomie » précise Sébastien Guenet. « Les apprentis peuvent ensuite prétendre à des postes d’ingénieurs généralistes orientés conception et méthodes, tout en étant capable de piloter la production ».

Automobile, aéronautique, ferroviaire, biomédical, forge, fonderie, plasturgie…Les secteurs d’activités accessibles à l’issue de la formation sont nombreux !

Un succès auprès des entreprises

Les apprentis n’ont eu aucun mal à trouver une entreprise d’accueil : « Nous avons reçu plus d’offres d’alternance de la part des entreprises que nous n’avons de jeunes » explique Sébastien Guenet. « Charleville-Mézières est située au cœur d’un bassin d’emploi dynamique tourné vers l’expertise des métaux ». Un tiers des apprentis a rejoint une entreprise locale, d’autres se sont orientés vers le Sud ou la Loire Atlantique, où les besoins des entreprises dans le domaine sont réels.

Un vrai succès pour cette nouvelle filière qui accueillera 20 jeunes en 2017 et 25 en 2018 ! Pourquoi pas toi ?

 
 

L'ITII Champagne-ardenne est 10ème au classement des écoles d'ingénieurs